Instaurer un temps calme avec son enfant

Que cela soit en vacances ou en période scolaire, les enfants sont des boules d’énergie intarissables qu’il est parfois difficile de canaliser. Certains savent très bien s’occuper seuls, d’autres moins. Toujours est-il qu’il faut parfois savoir se montrer inventif pour passer de bonnes journées. La bonne idée d’instaurer un temps calme quotidien permet à la fois au parent et à l’enfant d’en tirer plein d’avantages. En voici les bénéfices, suivis de quelques exemple de quoi faire pendant « ces petites pauses ».

Un temps calme, à quoi ça sert ?

A apaiser et relaxer

Ce moment permet de faire une coupure avec des activités plus dynamiques tout au long de la journée. Qu’il soit fait le matin, l’après-midi ou le soir, il procure un peu de calme à l’enfant et au parent, avec des activités plus posées et silencieuses. Cela apporte une atmosphère détendue pour passer souvent à une autre étape de la journée : un repas, une sieste, le coucher du soir…

Annie Spratt on Unsplash

A recharger les batteries

En effet, du fait du calme apporté par cette petite pause, cela permet à l’enfant (et au parent ) de refaire le plein d’énergie pour la suite la journée.

A donner des repères

Faire un temps calme quotidien est une façon de ritualiser et rythmer la journée de l’enfant. Il acceptera plus volontiers de passer à une activité plus calme si il comprend que cela fait partie de sa routine, tout en lui procurant un moment de détente et relaxation.

A améliorer le bien-être, les capacités d’attention et la qualité d’apprentissage

L’enfant dispose ainsi d’un temps cadré qui lui procurera un sentiment de sécurité, pouvant favoriser l’endormissement et développer les compétences d’attention et d’apprentissage.

Que faire dans ces temps calmes ?

Lire

La lecture est apaisante, autant pour l’enfant que pour l’adulte. Elle permet en plus de développer son vocabulaire. C’est l’activité idéale pour un moment posé. Vous pouvez tour à tour raconter une histoire ou demander à votre enfant de vous en raconter une !

Inventer des histoires

Dans le même ordre d’idées, plus créatif cette fois, vous pouvez chaque jour imaginer à partir d’un thème, une histoire avec des personnages et une intrigue inventés. Cela développe l’imaginaire de l’enfant tout en améliorant ses capacités de concentration et mémorisation. Vous pouvez en effet, d’un jour à l’autre, lui demander s’il se souvient de l’histoire de la veille, afin d’en inventer la suite.

Activités manuelles : peinture, pâte à modeler, sculpture…

Au-delà d’apaiser et de calmer, étant des activités posées requérant de la concentration, elle permettent aussi d’améliorer la dextérité et l’inventivité de l’enfant, et du parent ! Elles sont un excellent moyen de canaliser des énergies vives en créant quelque chose dont l’enfant pourra être fier ensuite.

Rawpixel / Unsplash

Masser

Faire des petites séances de massage des pieds, des mains, peuvent détendre et apprendre à votre enfant à découvrir et développer le sens du toucher.

Écouter de la musique douce

Faites une petite sélection avec votre enfant des musiques tranquilles qu’il aime écouter et qui l’aident à se reposer. La musique est également connue pour stimuler la mémoire, car au fur et à mesure des écoutes, notre cerveau anticipe les notes à venir.

Faire des étirements

Afin d’obtenir une détente non seulement mentale mais aussi physique, vous pouvez utiliser ce temps pour relaxer le corps tout entier avec des petits étirements musculaires. Ils peuvent améliorer la souplesse et procurer un sentiment de détente totale, s’étirer est d’ailleurs un instinct que tout le monde a, depuis l’enfance. Cette petite séance aura des bénéfices autant pour vous que pour votre enfant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.